Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA COMMUNICATION POSITIVE.

LA COMMUNICATION POSITIVE.

 

Dans cet article, je vous conseille vis à vis de l'activisme et de la communication positive. Vous pensez être hypersensible, pas à la hauteur ...

Je reprends les principales questions que vous me posez et j'essaye de les analyser avec vous en partageant mon point de vue et mon expérience personnelle.

Comme d'habitude, vos commentaires et avis sont pris en compte et vous pouvez témoigner ci-dessous dans la partie "commentaires".

 

Pour commencer, définissons ensemble le Spécisme.

 

Le spécisme ou compassion sélective, est une discrimination basée sur l'espèce, qui fait de l'espèce en soi un critère justifiant un comportement portant préjudice aux droits fondamentaux d'un être vivant (exploitation, violence, oppression ou meurtre).

Le comportement spéciste est propre à l'espèce humaine qui place ses propres interêts et plaisirs avant les droits fondamentaux des autres espèces sur Terre.

Le spécisme se caractérise dans les différentes sociétés humaines par un droit de vie et de mort, de possession, d'exploitation et de meurtre organisé de certaines espèces animales. Le spécisme est semblable au racisme et au sexisme, il permet de justifier l'exploitation et la violence malgré toute notion de justice.

 

LA COMMUNICATION POSITIVE.

 

J'aimerai être activiste pour la cause animale, mais je ne sais pas comment m'y prendre ?

 

THE question que se pose beaucoup d'entre vous, qui, ayant ouvert leur conscience sur la réalité qui se passe à l'heure actuelle concernant le traitement des animaux non humains dans l'industrie alimentaire, industrie de la mode, des cosmétiques, du médical et du divertissement, se sentent "appelés" à "militer" pour éveiller les consciences sur ce grave problème de société.

 

Il faut bien comprendre que c'est "humain", lorsque l'on a compris soi-même quelque chose, de vouloir le partager au maximum autour de nous. Nous sommes avant tout des êtres énergétiques et spirituels et même si nous l'avons majoritairement oublié dans cette réalité physique, nous avons tous inconsciemment ce besoin de "partager". L'Homme est définit comme un "être social", il a donc besoin de vivre et de partager ses connaissances avec ses semblables.

 

Cependant, selon la manière et les personnes avec qui nous allons communiquer, ce que nous souhaitons partager et/ou transmettre passera, ou pas ... Cela dépendra de plusieurs paramètres, certains qui nous incomberont et d'autres que nous ne pourrons contrôler.

Bonjour frustration ...

 

LA COMMUNICATION POSITIVE.

 

Il faut comprendre que nous sommes bientôt 7 milliards d'humains sur cette planète, et que, par définition il est donc impossible de satisfaire autant de monde par une unique communication. Car qui dit 7 milliards d'humains dit 7 milliards de niveaux de conscience différents. OK je m'explique ...

Quand je parle de "niveau de conscience", je fais référence à notre niveau de perception de la réalité qui nous entoure et de la réalité de qui nous sommes réellement. Par exemple, une personne qui pense qu'elle est son prénom, sa nationalité, son éducation, son salaire, son travail, et qui toute sa vie vivra comme une sorte de "robot" consommant au supermarché tout ce qu'on lui propose sans jamais rechercher à comprendre ce qu'on lui vend réellement. 

 

Cette personne n'a pas le même niveau de conscience qu'un autre individu qui lui, a conscience de l'être "multidimensionnel" qu'il est, existant sur plusieurs plans (physiques, émotionnel, spirituel ...), ayant compris son lien avec les autres humains, la Terre et les autres animaux.

Leurs deux perspectives sur la vie seront totalement différentes car leurs deux niveaux de conscience sont totalement différents. Alors, il ne s'agit pas là de "juger" mais de bien comprendre pourquoi il est impossible de trouver une seule technique, ou un seul enseignement, qui pourrait s'appliquer aux 7 milliards d'humains que nous sommes.

 

C'est donc pour cela qu'il faut utiliser autant d'enseignements, de voies, de techniques qu'il y a de niveaux de conscience ! Voilà pourquoi vous trouverez aussi sur le terrain, différentes formes d'activismes ... Et c'est essentiel, pour toucher un plus large public.

 

LA COMMUNICATION POSITIVE.

 

Ça fait beaucoup de "blabla" je conçois, mais avant de militer il faut bien comprendre certaines choses ! Il ne s'agit pas juste de sortir dans la rue et de brandir une pancarte ...

Alors, où est-ce que je veux en venir et quel est le rapport avec la cause animale ? Le problème c'est que comme pour tout autre "cause" la majorité des gens cherchent toujours à juger avec leur propre point de vue, au lieu d'essayer de voir et de comprendre le sujet avec du recul, au sens plus large.

 

Certaines personnes ont par exemple, depuis toujours conscience qu'un animal est un être sensible et qu'il souffre au même titre que nous. Elles ont peut être pour ces raisons, compris très tôt qu'elles ne désiraient pas consommer cette souffrance et aimeraient plutôt voir des photos de recettes végétaliennes que des photos de maltraitance animale sur les réseaux sociaux ;)

Elles vont donc s'indigner voire écrire des commentaires de mécontentement aux pages qui publient ce genre de photos, disant que cela leur fait trop mal ou qu'elles le savent déjà ... Elles vont, encore une fois, ne juger que par rapport à leur propre personne.

 

"JE" sais déjà ça alors pourquoi tu le postes ?" Mais peut être que derrière un autre écran, se trouve une autre personne, avec un autre état de conscience qui, devait voir cette image pour que sa conscience s'éveille, parce qu'ELLE, ne savait pas.

Alors il n'y a pas de "meilleure façon" de défendre une cause, puisque nous sommes tous différents. Par contre il y a certaines règles qui rendront votre message plus percutant si vous les appliquez.

 

LA COMMUNICATION POSITIVE.

 

Règle Numéro 1 : Ne pas tomber dans la haine des autres humains

 

Quand "Beaut'éthique" est né sur la toile, une personne a posté sur la page fb, une photo d’une vache à qui l’on crevait les yeux ... Je l’ai immédiatement retirée.  Certaines personnes postent des photos dans le but de « choquer » dans le but de "faire du mal" à tous ceux qui la verront, mais cela pour tenter finalement inconsciemment d’apaiser leur propre mal.

 

Le problème avec ces individus "haineux" qui se lancent dans un combat contre la maltraitance animale en général (ou tout autre sujet douloureux pour la conscience humaine), est que parfois leur colère et leur douleur (qui part de quelque chose de justifié), se transforme en haine contre les autres humains.

 

Pour preuve, après que j’ai retiré cette fameuse photo de mon mur, son propriétaire m’a "attaqué" en remettant en question mes articles et mon engagement ... Ces personnes se plaignent ensuite qu’on ne les écoute pas, mais comment peut-on être bien reçu lorsque l’on projette sa haine sur les autres ? Dans la rue lorsque l'on milite c'est pareil ! C’est la règle principale lorsque l’on veut faire passer un message !

 

Au delà des mots, se cache une vibration, une onde perceptible pour la plupart d’entre nous au niveau de nos « ressentis ». C’est ce que l’on appelle « l’énergie » de la personne. Deux personnes peuvent nous dire la même chose, mais le message passera différemment, en fonction de l’énergie de la personne, de sa vibration, et de son intention.

 

Si l’intention est positive, il y aura plus de chances que le message passe, par contre, si elle négative, on est certains que le message sera rejeté. Les personnes qui défendent les animaux mais en haïssant les humains ne pourront donc jamais avoir un impact positif sur les consciences humaines, en plus de se faire extrêmement de mal à elles-mêmes et à leurs propres consciences.

 

Beaut'éthique s'associe à l'association "SCA".

Beaut'éthique s'associe à l'association "SCA".

 

Règle Numéro 2 : Faut-il être parfait pour oser prétendre parler de véganisme ou de maltraitance animale ?

 

Une autre question que l'on me pose souvent et qui me met une réelle pression ! Moi parfaite ? Loin de là ! (en partant du principe que la perfection existe et qu'elle est différente pour chaque individu) Beaucoup de vegans "oublient" qu'ils ne sont pas nés vegans ... En règle générale, à notre époque actuelle, on ne naît pas vegan ou végétarien mais on le devient et le jugement peut-être parfois violent.

Voilà pourquoi bon nombre de gens ne deviendront jamais vegan, car ils ressentent cette pression qui pèse sur eux. Faut-il arrêter de manger de la viande ou de consommer des produits d'origines animales sans rien dire à personne ? 

C’est pour moi un des inconvénients majeurs des communautés veganes, le manque de souplesse et de compréhension, d’adaptation aux différents niveaux de consciences de leurs semblables.

 

Dans tous les cas, on ne devrait jamais attaquer quelqu’un qui cherche à faire le bien et qui fait de son mieux pour y arriver. Que ce soit dans tous les domaines de la vie. Car c’est la meilleure façon de faire stopper la personne en question, et avec, le bien qu’elle avait commencé à faire.

Chaque fois que l’on est témoin d'une personne qui défend une cause qui semble juste et bonne, il convient absolument de l’encourager et de ne surtout pas chercher à trouver des failles chez lui ! Quel meilleur moyen pour le décourager et le faire arrêter ses bonnes actions ?

 

LA COMMUNICATION POSITIVE.

 

Règle Numéro 3 : Ne pas se focaliser sur le Monde que l'on veut créer mais sur celui qui existe et dans lequel nous vivons.

 

Beaucoup diront, et à juste titre, qu’il faut se focaliser sur le Monde que nous voulons créer et non sur celui qui existe à l’heure actuelle et contre lequel nous voulons lutter. Autrement dit, qu’il ne faudrait pas poster de photos de maltraitances parce que cela « nourrit » ces énergies négatives et leur donne donc plus de pouvoir.

 

Comme nous créons notre réalité, et que nous manifestons ce envers quoi nous posons le plus notre attention, nous comprenons donc pourquoi il est important de ne pas « nourrir » les choses négatives de ce monde en les ruminant et en les laissant nous atteindre.

 

Je suis d'accord sur ce principe et je le prône moi-même. Cela dit, aucun humain n'est capable de prendre conscience de ce qui ne va pas dans le monde sans y avoir été confronté au moins une fois. Einstein a bien dit "Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire".

 

Par rapport à la souffrance animale, le problème est que la plupart des gens ne SAVENT pas ! Comment éveiller les consciences sur un fait que la majorité des gens ne connaissent pas ce qui se passe RÉELLEMENT dans les abattoirs, les zoos, derrière les produits cosmétiques, les médicaments ? 

Pour souhaiter créer une autre réalité, il faut d'abord avoir conscience de la réalité actuelle. Je n’ai pas décidé d’arrêter de manger de la viande en voyant une belle photo de laitue ou d’animaux libres et heureux dans la nature. J’ai pris conscience de toutes ces horreurs en voyant la réalité ... 

 

Pour moi il faut donc un juste milieu : Informer et s’informer, sans vouloir ignorer ou faire ignorer aux autres la réalité, mais ensuite passer immédiatement au stade « positif », et ne pas rester dans l’énergie négative de la photo ou de l’émotion de tristesse ou de colère que nous ressentons.

 

En clair, je prends conscience de la réalité, et ensuite je focalise toute mon énergie sur la construction d'un monde meilleur, car maintenant je SAIS, donc je peux désormais être actif de façon positive et constructive !

 

Les documentaires tels que "Earthlings" ont une extrême importance dans la prise de conscience générale de la population qui est en train de se produire à l'heure actuelle. Pourtant ces horreurs existaient bien avant, mais personne ne pouvait le voir ! Grâce à internet et aux réseaux sociaux c'est un nouveau monde qui se créé.

Car voir c'est comprendre. Le changement passe essentiellement par la vue et le ressenti. Aucune explication ne pourra jamais remplacer le pouvoir d'une seule image.

 

LA COMMUNICATION POSITIVE.

 

Règle Numéro 4 : Comment aider lorsque l'on est hypersensible ?

 

Lorsque l’on est hypersensible et que l’on connait déjà la réalité sur la souffrance animale, il n’est pas nécessaire de s’imposer de regarder des images qui vont provoquer des émotions négatives ou douloureuses.

Ces images sont destinées à éveiller les consciences de ceux qui ne savent pas encore. Il faut donc, lorsque l’on est hypersensible, dans une certaine mesure, se protéger. Lorsque vous voyez une vidéo de maltraitance circuler, inutile de cliquer sur "Play" ! 

 

Utilisez l'émotion que vous ressentez simplement à la vue de la miniature de la vidéo, en énergie positive pour vous motiver à faire des actions pour que cela cesse ... En parler autour de vous, est un très bon début ! en semant des graines de conscience un peu partout où vous passez et où vous sentez que le message peut être écouté ;)

Il faut prêter attention à nos émotions. "Est-ce que le fait de faire ceci me procurera de la joie ?" (même dans les difficultés). Par exemple, en ce qui me concerne, oui c'est parfois difficile de regarder des reportages et de parler de maltraitance animale, mais si je ne le fais pas cela serait pour moi encore plus difficile !

 

Je dois donc suivre "ma voie", cet élan que je partage avec d'autres et qui me pousse à faire les choses qui me tiennent le plus à coeur. Si cela devait me rendre plus malheureuse qu'heureuse, alors j'aurais là le signe que ce n'est tout simplement pas fait pour moi et que je dois trouver ce qui me fais vibrer personnellement.

 

LA COMMUNICATION POSITIVE.

 

Règle Numéro 5 : Respecter les différents messagers qui peuplent notre planète

 

Nous sommes tous des messagers, porteurs d’un « message » au Monde, dans quelque domaine que ce soit. Ce message sera transmis de différentes manières selon nos personnalités et nos attributs, mais il convient vraiment de respecter tous les messagers qui peuplent notre planète, même s’ils sont différents de nous, car ils sont tous là au final pour les mêmes raisons : éveiller les consciences, aider à créer un monde meilleur, quelle que soit la technique qu’ils utilisent ou la personnalité qu’ils aient.

Que ce soit le réalisateur d'un film comme "Earthlings", un chanteur engagé, un personnage comme MagicJack, un militant dans la rue ou le Dalai Lama, ils oeuvrent tous pour le même côté. Ils ne s'adressent simplement pas aux mêmes consciences et niveaux de consciences, mais tous ont leur place dans le schéma final. Il ne faut jamais s'attarder aux apparences et encore une fois toujours voir les choses au sens large !

 

Quand vous critiquez une personne, surtout si elle défend les mêmes causes que vous et même si elle le fait différemment, finalement, vous critiquez un(e) "collègue", vous désamorcez votre propre équipe.

Nous sommes des âmes avec une volonté similaire, alors pourquoi nous attarder sur des détails physiques, matériels ou à des jugements qui nous sont propres et qui, bien souvent reflètent nos propres limitations et frustrations.

 

Ce qui ne "résonne" pas avec nous, résonne forcément avec quelqu'un d'autre et cette personne était tout simplement faite pour ce "quelqu'un d'autre" ... Prenons ce que nous avons à apprendre et laissons le reste aux autres, mais n'attaquons jamais ses collègues messagers, qui ne font que eux aussi, transmettre leur propre vérité.

 

Beaut'éthique, lors de la Veggie World Lyon Janvier 2017
Beaut'éthique, lors de la Veggie World Lyon Janvier 2017
Beaut'éthique, lors de la Veggie World Lyon Janvier 2017

Beaut'éthique, lors de la Veggie World Lyon Janvier 2017

 

Conclusion

 

J'espère vous avoir aidé avec cet article, vous êtes nombreux à me demander comment s'engager sur le terrain et si j'ai pu vous éclairer ne serais-ce, que sur un point, pour moi c'est mission réussie ! ^_^

La chose la plus importante, avant même de penser à communiquer autour de soi, c'est d'être en accord avec soi-même et ça demande une certaine maturité car il faut connaître ses limites !

 

La meilleure façon d'être activiste pour la cause animale c'est avant tout d'écouter son coeur et de faire les choses avec une intention positive en utilisant la bonne énergie. Certaines personnes arrivent à faire passer des messages percutants et d'autres non.

Défendre une cause importante ne doit pas être une excuse pour hair ses semblables et sombrer dans la déprime ... Vos interlocuteurs le ressentiront et vous allez attirer tous les événements, personnes et circonstances extérieures correspondant à cet état. 

 

Retenez donc que si vous n'allez pas bien, vous ne pourrez pas aider efficacement les autres ! Et oui, il faut savoir être égoiste pour le bien-être d'autrui ! Je suis bien placée pour en parler, travaillant dans le secteur hospitalier en parallèle, si je ne vais pas bien, je vais transmettre mon état à mes patients, idem si je suis énervée, déprimée.

A l'inverse si j'adopte un comportement positif et neutre, je pourrai les aider de façon positive car ils le ressentiront. Il en est de même pour l'activisme, un être humain est assez facile à comprendre finalement encore faut-il s'en donné les moyens et en avoir envie ! ;)

 

Bien sûr ! il est impossible en étant témoin d'images de maltraitance d'être dans une émotion positive. Il faut donc passer par ces étapes de tristesse et de colère et s'en servir ensuite comme "convecteur" pour créer quelque chose de différent, en se focalisant sur le "beau" et le "positif" pour créer ensemble un monde meilleur.

 

LA COMMUNICATION POSITIVE.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article