Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA PERMACULTURE.

LA PERMACULTURE.

 

Le but de cet article, est comme pour les autres : 

Vous sensibiliser à la cause du Respect du Vivant.

 

La permaculture est d'actualité, bon nombre d'entre-vous ont déjà entendu parler de ce sujet. Une nouvelle façon de jardiner certes, plus respectueuse & éthique, mais la permaculture, est avant tout une philosophie de vie, où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant.

 

Actuellement en France, nous vivons une situation politique compliquée où l'environnement et l'écologie sont des sujets non pris en compte dans notre vie quotidienne ! Je me permet d'ajouter, que j'espère que vous avez compris à quel point votre participation aux élections législatives est primordiale ! Nos vies appartiennent à cette planète et non l'inverse ... La permaculture regroupe des principes et des techniques d'aménagement et de culture, à la fois ancestraux et novateurs en visant à faire de son lieu de vie un écosystème harmonieux, productif, autonome, naturellement régénéré et respectueux de la nature et TOUS ses êtres vivants. 

 

Suite à ma dernière formation sur le sujet, j'ai décidé de partager avec vous les essentiels que j'ai retenus durant mon weekend de formation. Je ne suis pas une "professionnelle", d'autres en parleront mieux que moi, je suis en constante évolution, comme ce blog et le but reste le partage d'informations car rien n'est acquis, rien ne nous appartient et tout reste à découvrir.

 

 

CHÂPITRE 1 : LA PERMACULTURE.

 

Elle permet :

 

> d’appréhender un système dans sa globalité (approche holistique),

 

> d’observer comment les parties d’un système sont reliées,

 

> de réparer des systèmes défaillants en appliquant des principes issus de systèmes durables fonctionnels,

 

> d’observer et d’apprendre des systèmes naturels en fonctionnement,

 

> d’organiser et de planifier l’intégration de l’être humain dans les écosystèmes sans les abîmer, en intégrant une éthique qui anticipe les carences en matière de connaissance et de compréhension des milieux,

 

> de concevoir, planifier et réaliser des écosystèmes humains durables, écologiquement soutenables, socialement équitables, économiquement viables.

 

LA PERMACULTURE.

 

 

La Permaculture repose sur 3 bases éthiques fondamentales :

 

> Respect de la Terre

> Respect de l’Homme et des peuples

> Créer l’abondance et redistribuer les surplus

 

 

 

cliquez sur l'image pour agrandir.

cliquez sur l'image pour agrandir.

 

Les principes de base du jardin en permaculture.

 

Observer et analyser votre site pour intégrer à votre plan les connexions entre les éléments essentiels de votre système. Vous développerez ainsi des relations saines et des interactions harmonieuses entre ces éléments et aurez une meilleure compréhension de votre environnement.

 

Par exemple, connaitre le cycle de l’eau, le cycle solaire, les vents dominants, le climat, les microclimats et les types de sols sur votre terrain permettra de mieux choisir vos supports de culture (clic !) et leurs emplacements, de même pour votre verger, vos animaux…

 

Valoriser la diversité dans votre éco-système pour augmenter les interactions productives entre les êtres vivants. Vous créerez ainsi un système plus résilient.

 

Définir vos zones d’activités pour vous faciliter la vie et économiser de l’énergie. Dans un jardin en permaculture, il y a généralement cinq zones : la zone 1 étant celle où l’activité humaine est très fréquente, elle se situe au plus près de votre maison (potager, serre) et la zone 5 étant celle où l’activité humaine est quasi-inexistante, elle est la plus éloignée de votre habitation, (forêt, espaces laissés à l’état sauvage).

 

Imiter la nature car c’est le modèle ultime de permaculture ! Prendre le temps de se connecter avec le monde naturel autour de votre maison.

 

Chercher des moyens de l’imiter en reproduisant, par exemple, une forêt comestible avec la couverture du sol, une strate arbustive, une couche d’arbres courts et une couche de grands arbres qui fonctionnent en symbiose.

 

Avec une forêt comestible bien conçue, vous pouvez avoir un système qui se régénère et produit graines, noix, baies, fruits, fleurs, racines, herbes, légumes et plus encore! Les jardin en permaculture laissent donc aussi une grande place aux espèces pérennes… comme c’est le cas pour ce potager 3P à découvrir, ici plus en détail. (clic !).

 

Faire en sorte que chaque élément de votre système remplisse plusieurs fonctions. De même, chaque fonction doit être remplie par plusieurs éléments ! Par exemple, des fertilisants pour amender votre sol peuvent être fournis par vos compagnons (poules, chats, lapins ...), votre compost, ainsi qu’une lombriculture (jus et terreau de lombricompost mais je vais y revenir plus loin !).

 

 

cliquez sur l'image pour agrandir.

cliquez sur l'image pour agrandir.

 

Les techniques de base du jardin en permaculture.

 

Ne pas laisser le sol nu, toujours utiliser du « mulch » (ou paillage) pour garder l’humidité dans le sol. Ce mulch peut être vivant (espèces couvre sol, densité élevée de plantations), minéral (pierre, ardoise…), végétal (paillis, bois broyé, etc.), carton…

 

Récupérer, faire circuler et utiliser au mieux l’eau est essentiel dans un jardin en permaculture, elle doit être recyclée au maximum. Non seulement l’eau garde le sol et les plantes hydratés, mais elle attire également la faune.

 

Par exemple, des barils de récupération d’eau de pluie sont souvent utilisés au niveau des descentes de gouttières. L’eau de pluie, chargée d’éléments nutritifs est particulièrement bonne pour le jardin. On peut donc imaginer qu’une eau ayant servi au bain des canards, infiltrée près des plantes-bandes de culture, puisse être une aubaine pour certains légumes.

 

Pour vous économiser de l’énergie et du temps, notamment si vous débutez en jardinage, choisissez correctement votre support de culture afin qu’il soit réellement adapté à vos objectifs et votre contexte (humain, environnemental, climatique…). Vous éviterez ainsi bien des écueils et autres échecs dus à des supports de culture inadaptés.

 

Pratiquer des associations positives de plantes : Légumes, herbes, fleurs comestibles, petits arbres fruitiers et plantations d’ornement sont couramment cultivées ensembles. Ils interagissent de manière vertueuse : remontée d’eau de nutriments, microclimat…

 

Cultiver serré avec un maximum de diversité dans un minimum d’espace en cultivant par exemple sur des buttes, ou des planches permanentes, qui prennent peu de place et sont facilement accessibles ou encore à la verticale sur des treillis ou des paniers suspendus !

 

 

principe de la culture sur butte // cliquez sur l'image pour agrandir.

principe de la culture sur butte // cliquez sur l'image pour agrandir.

principe de la culture sur butte (détail) // cliquez sur l'image pour agrandir.

principe de la culture sur butte (détail) // cliquez sur l'image pour agrandir.

 

Créer des jardins en forme de « trou de serrure » qui sont des modèles très esthétiques favorisant « l’effet de bordure ». Ils sont souvent en forme de fer à cheval dans les jardins en permaculture, facilement accessibles avec au centre, selon vos envies, ou vos besoins un arbre, un arbuste ou encore un petit étang (aquaculture végétale responsable).

 

Utiliser la technique de la « lasagne » est une autre alternative, en particulier pour les plantations annuelles. Plutôt que de labourer le sol, utiliser du papier journal ou du carton humide comme barrière contre les mauvaises herbes sur la future zone de culture.

 

Cela permettra à l’eau et aux racines des plantes de pénétrer le sol et contribuera même à l’enrichir (les vers de terre raffolent du carton !). Mettre ensuite une autre couche de paille ou d’autres paillis organique approprié, puis une couche de compost et de terre pour les plantations. Enfin recouvrir de mulch pour aider à retenir l’humidité.

 

 

Prendre soin de son sol en attirant les vers de terre (le lombricompost) (clic !) qui sont essentiels dans un jardin en permaculture. Ils aident à garder le sol meuble et en bonne santé. Une bonne structure du sol se compose d’une grande population de vers de terre et d’insectes bénéfiques. Donc, ne pas utiliser de pesticides et autres fongicides chimiques qui détruiraient la vie de votre sol.

 

 

Faire son compost est un autre élément important dans un jardin en permaculture où rien ne doit jamais être perdu. Ainsi tous les matériaux pour la fertilisation et le paillage seront produits dans le jardin en permaculture : les déchets du jardin seront utilisés pour le compostage, qui à son tour, sera utilisé pour l’amendement du sol.

 

 

Une fois votre jardin en permaculture conçu et réalisé, il prendra soin de lui-même naturellement et vous n’aurez plus alors qu’à l’arroser de temps en temps, en récolter les fruits et remettre occasionnellement du mulch pour protéger votre sol.

 

Lombricomposteur pour balcon

Lombricomposteur pour balcon

Concilier vie citatine en appartement et compostage c'est possible !

Concilier vie citatine en appartement et compostage c'est possible !

 

CHÂPITRE 2 : TRAITER NATURELLEMENT.

(purins, macérations, infusions, décoctions)

 

Les végétaux peuvent comme nous, être victime de maladies, les traitements naturels sont efficaces et à privilégier en toute circonstance !

Purins, potions et autres macérations pour le jardin sont nos meilleurs alliés. Je suis assez fan de ce concept, soigner la nature par la nature ... Entretenir cette force et cette belle énergie.

Certes, les extraits de plantes ont une odeur moins agréable que des parfums haute couture, mais ils sont irremplaçables au jardin ! Il existe différents modes de préparation de purins en passant par la macération, les infusions, les décoctions. (oui une plante malade peut se soigner avec une infusion).

 

LES PURINS 

Les végétaux sont couverts d'eau froide, puis "oubliés" de quelques jours à 2 semaines ... au fond du jardin ! Dans la réalité, ils ne sont pas vraiment oubliés puisqu'il faudra "touiller" si possible quotidiennement afin que la préparation fermente.

 

LES MACÉRATIONS 

Les plantes sont mises dans de l'eau froide, pour en extraire les produits actifs, de 3 à 15 jours : contrairement aux purins ici, les plantes ne doivent pas fermenter !

 

LES INFUSIONS

On jette les plantes dans l'eau bouillante, on couvre, on stoppe la source de chaleur et puis on laisse infuser.

 

LES DÉCOCTIONS 

Les plantes sont mises dans de l'eau froide (jusqu'à 24H suivant les végétaux) pour ramollir, puis l'ensemble est porté à ébullition, environ 20 min, avant de laisser infuser. Ces préparations "maison", en général, ne se conserve pas longtemps, il faut donc les utiliser rapidement. On trouve maintenant des préparations à base de plantes prêtes à l'emploi : juste l'eau est à ajouter.

 

Cliquez pour agrandir !
Cliquez pour agrandir !

Cliquez pour agrandir !

 

Les préparations les plus courantes sont :

 

MACÉRATION D'ACHILLÉE (achillea millefolium) à ne pas confondre avec sa consoeur (l'Achillée Vulgaris) car tant que j'y suis cette dernière elle, est très efficace contre les règles douloureuses et les symptômes pré et post menstruels, également efficace contre les symptômes de la ménopause.

Cette macération renforce les résistance des plantes et améliore l'efficacité des fongicides. 

 

Préparation : Laissez macérer 10 grammes de fleurs sèches (ou 100 grammes de fleurs fraîches) dans 1 L d'eau douce pdt 24H. Filtrez puis mélanger à 4 L de décoction de prêle ou de tanaisie. (ou autres fongicides "maison" et naturels). 

 

 

PURIN D'ORTIE (Urtica dioica) là encore à ne pas confondre avec ses différentes consoeurs qui n'ont pas les mêmes propriétés thérapeutiques, (à titre d'information il existe une trentaine d'espèces d'urtica à travers le monde !). 

Ce purin est utile contre les altistes, courtilières, araignées rouges, pucerons & maladies cryptogamiques. Riche en azote et oligo-éléments/minéraux, c'est un excellent engrais naturel !

 

Préparation : Hacher 1kg d'ortie pour 10L d'eau, et laissez macérer de 12 à 24H pour un effet insectiside / fongicide ou de 10 à 15 jours, pour servir d'engrais et de stimulateur de croissance. Diluer ensuite 0.5L de purin pour 5L d'eau douce pour les traitements au pulvérisateur. Pour un arrosoir de 10 L, diluer 1 à 2 L de potion dans eau douce. À utiliser ensuite en arrosage régulier au pied des plantes. 

 

 

DÉCOCTION DE PRÊLE (Equisetum arvense I.)

La prêle se récolte du 15 juin au 15 juillet. Riche en silice et oligo-éléments, elle renforce la résistance des plantes. Utile également contre les maladies cryptogamiques (cloque, marsonia, botrytis, moniliose, rouille).

 

Préparation : Faire tremper 100 grammes de feuilles fraîches (coupées finement) ou 30 grammes de feuilles séchées dans 5L d'eau pdt 24H. Faire ensuite bouillir 30 min. Stoppez la source de chaleur, couvrez et laissez infuser encore 24H. Filtrez, utilisez pur sur les plantes, en pulvérisations tous les 15 jours. La prêle agit préventivement & curativement.

 

Une sélection de livres inspirants ... :)
Une sélection de livres inspirants ... :)
Une sélection de livres inspirants ... :)
Une sélection de livres inspirants ... :)
Une sélection de livres inspirants ... :)
Une sélection de livres inspirants ... :)
Une sélection de livres inspirants ... :)
Une sélection de livres inspirants ... :)

Une sélection de livres inspirants ... :)

 

J'espère que cet article vous aura aidé dans votre cheminement écolo & zéro-déchets. Comme d'habitude la rubrique "commentaires" est disponible ci-dessous. (^_^)

 

Sources : PermacultureDesign // aryanalibris.com // bioenergies.com // mouvementcolibris.org

Parcours personnel : formation pro en permaculture et stage en traitements naturels // participation à plusieurs conférences de P. Rabhi // mouvement colibri

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Angelilie 16/05/2017 14:26

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo.

Lora Andress (Beaut'éthique) 18/05/2017 18:28

merci pour votre commentaire :) dès que je pourrai je viendrais faire un tour sur le vôtre ! une belle soirée :)