Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE CURCUMA.

LE CURCUMA.

 

Le curcuma, vous connaissez ? Comme beaucoup d'épices son utilisation reste cantonnée au culinaire, mais les épices ont aussi des vertus médicinales souvent oubliée dans notre société occidentale. C'est ce que l'on appelle un alicament.

Épice fétiche, le curcuma est originaire d’Asie depuis plus de 2000 ans ! Il est aussi appelé le safran de l’Inde. Le curcuma est une plante vivace (c.à.d une plante pouvant vivre plusieurs années) dont on consomme le rhizome, (la partie souterraine de la tige).

 

 

ORIGINES 

Le curcuma est une plante qui nous vient du Sud de l’Asie. C’est une épice très populaire surtout dans la cuisine indienne où son rhizome (partie souterraine et parfois subaquatique de la tige de certaines plantes vivaces) est séché et réduit en poudre. Le curcuma est un aliment très utilisé pour garder la fraîcheur des plats cuisinés.

Le curcuma est très utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise, thaïlandaise, japonaise, indonésienne et chinoise. Comme le safran ou le curry, le curcuma n’a pas seulement un rôle gustatif, mais aussi un rôle esthétique ! Le curcuma n’est connu chez nous, au départ, que comme une simple épice d’un jaune intense à la base de célèbres préparations condimentaires comme le curry, le Chutney ou le Colombo.

Malgré une utilisation traditionnelle multi-millénaire dans toute l’Asie du Sud-Est et en Afrique, chez nous, ses bénéfices pour la santé sont restés largement ignorés jusqu’à il a encore peu.

 

 

COMPOSITION

Le curcuma en poudre n’est pas un produit comme le safran ou le poivre, mais un assemblage (comme le curry) qui contient :

  • de l’amidon,
  • de l’huile essentielle,
  • des colorants,
  • des curcuminoïdes : curcumine

 

 

De puissants antioxydants

La racine de curcuma se distingue grâce à ses curcuminoïdes jaunes qui sont de puissants antioxydants. Ceux-ci freinent le facteur nucléaire kappa-B : cette substance joue un rôle dans de nombreux processus inflammatoires qui neutralisent nettement les radicaux libres.

 

 

 

ASPECTS

Les racines de curcuma sont utilisées depuis longtemps dans les anciennes médecines chinoises et indiennes comme anti-inflammatoire et contre la faiblesse des os. Il apaise également les difficultés menstruelles et digestives. Le curcuma se consomme généralement en poudre.

Le curcuma s’utilise aussi en gélules, comme n’importe quel complément alimentaire, mais aussi frais (il ressemble au gingembre). On le trouve également en huile essentielle.

En cataplasme, le curcuma est utilisé pour soigner les problèmes de peau comme le psoriasis, l’eczéma ou l’acné.

 

LE CURCUMA.

 

EFFETS BÉNÉFIQUES SUR LA SANTÉ

Le curcuma contient plus d’une douzaine de composés phénoliques, appelés curcuminoïdes, qui produisent différents effets bénéfiques pour la santé.

À tel point que certains médecins occidentaux préconisent, pour ralentir la prolifération de cellules cancéreuses, de consommer une cuillerée de curcuma chaque jour. Des études indiquent que le curcuma peut prévenir le cancer, la maladie d’Alzheimer et soulager les douleurs de l’arthrite.

Certains oncologues l’intègrent dans leur protocole thérapeutique. Comme le souligne l’ouvrage "Curcuma, vertus et bienfaits", les Indiens qui consomment du curcuma chaque jour dans le curry développent, à âge égal, huit fois moins de cancer du poumon, neuf fois moins de cancer du côlon et cinq fois moins de cancer du sein que les Occidentaux.

 

Dans la pharmacopée des médecines traditionnelles asiatiques, le curcuma permet :

 

  • de prévenir le cancer ainsi que son traitement. Bien qu’il n’ait démontré qu’un effet inhibiteur sur le cancer du côlon chez l’homme, des études suggèrent que le curcuma ralentit aussi la croissance des tumeurs du sein, de l’oesophage et du foie.

 

  • d’agir comme immunomodulateur : il améliore le fonctionnement du système immunitaire. Il stimule la fabrication d’immunoglobulines G (anticorps spécifiques) en cas d’affections virales. Il ralentit l’Helicobacter pylori, qui est une bactérie active dans les ulcères de l’estomac et du duodénum.

 

  • de protéger les muqueuses gastriques et réduire les ulcères gastriques.

 

  • de lutter contre les maladies inflammatoires chroniques, comme par exemple l’arthrite rhumatoïde. Le curcuma inhibe les réactions auto-immunes ; il aide notamment à maîtriser la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn.

 

 

  • d’agir contre la crise de foie en augmentant la synthèse de la bile par les cellules du foie (hépatocytes) ainsi que sa sécrétion dans l’intestin lors des phases digestives. La bile peut ainsi faciliter l’absorption des graisses par l’intestin, et bien remplir sa fonction de solubilisation du cholestérol, favorisant son élimination fécale sous forme de sels biliaires (effet hypocholestérolémiant).

 

  • de prévenir la maladie d’Alzheimer et les affections neurodégénératives. Il apparaît que dans les pays où l’on consomme beaucoup de curcuma, on développe 4,4 fois moins de maladies d’Alzheimer.

​​​​​​​

LE CURCUMA.

 

INCONVÉNIENT : SA FAIBLE BIODISPONIBILITÉ

Le principal inconvénient du curcuma est qu’il est peu biodisponible. Autrement dit, si on veut se soigner avec de la poudre de curcuma, il faut en consommer de grandes quantités !

Pour améliorer son efficacité, on peut l’associer au poivre noir : en effet, ce-dernier augmenterait de 1000 fois l’absorption de la curcumine. C’est sans doute pourquoi dans la tradition indienne, le curcuma est utilisé dans des mélanges avec d’autres épices et toujours accompagné de poivre noir.

Le curcuma est liposoluble, il faut donc le mélanger dans une base d’huile pour augmenter sa biodisponibilité. Il est conseillé de le prendre dans une préparation concentrée de curcuma associée à de la pipérine extraite du poivre noir ou des curcuminoïdes liés à de la lécithine. Cela augmente leur « disponibilité » d’un facteur 20 !

Finalement, tout comme l’ail ou le thé vert, le curcuma fait partie de ces plantes qui sont utilisables efficacement contre de nombreux troubles, comme le démontrent des études toujours plus nombreuses. Le curcuma mérite donc sa flatteuse réputation.

 

LE CURCUMA.

 

LE CURCUMA DANS LA COSMÉTIQUE

 

Le secret d'une peau éclatante avec le masque au curcuma

Le masque à base de curcuma (kharkoum en arabe) est un secret d'Asie du Sud pour une belle peau. Il est utilisé depuis des siècles en Inde et aide à lutter contre les problèmes d’acné, d’eczéma, les brûlures. Il permet d’estomper les rides et les tâches de vieillesse. Il réduit aussi la croissance des poils du visage & élimine les cellules mortes. Ce masque purifie votre visage et réduit les pores en lui donnant un joli éclat.
 
RECETTE :
  • Pure poudre de Curcuma,
  • Farine de riz (ou farine normale),
  • Lait de soja (pour les peaux grasses),
  • Huile de coco (pour les peaux sèches),
  • Sirop d'agave
  • Jus de citron (pour les peaux acnéiques)

 

Il vous suffit de bien mélanger les ingrédients un a un dans l'ordre, la proportion de lait de soja restant à ajuster selon la texture de masque que vous souhaitez obtenir. Appliquez ce masque sur votre visage laisser agir pendant 20 minutes, rincez-le à l'eau et à la fin appliquer une bonne crème hydratante. 

-> La recette de ma crème de jour c'est par ici ! (clic !).

 

 

CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES :

--> Pour éliminer les tâches de curcuma sur le visage il suffit d'utiliser un gommage doux. -> Les recettes de mes gommages c'est par là ! (clic !).

--> Pour enlever les tâches de curcuma sur les doigt et ongles , utilisez une brosse à ongles et brosser doucement avec du jus de citron. Sinon portez des gants pour éviter d’avoir des tâches jaunes sur vos ongles.

​​​​​​​

LE CURCUMA.

 

LE CURCUMA DANS LA CUISINE

 

Le plat sauté (pour les articulations)

Le curcurma a une action anti-inflammatoire et anti-douleur utile pour les maladies articulaires. À forte dose (1200 mg), elle est comparable à celle de médicaments comme la cortisone ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) utilisés contre l’arthrite rhumatoïde.

RECETTE :

  • Faites revenir des pousses de bambou (riches en silice) dans un wok, avec des petits morceaux de poivron (vitamine C).
  • Ajoutez du gingembre frais râpé et deux petites cuillères de curcuma en poudre.
  • En fin de cuisson, ajouter une cuillère à soupe de cameline (Camelina sativa).

 

 

 

L’infusion au curcuma (pour la digestion)

Le curcuma protège le foie (augmentation des enzymes hépatiques) et la paroi de l’estomac et améliore la production de bile. L’OMS a reconnu son efficacité sur la sphère digestive contre les nausées, les douleurs, les inflammations.

RECETTE :

  • Infusez une cuillère à café de curcuma dans 50 cl d’eau ou de lait de soja chaud.
  • Ajoutez une goutte d’huile essentielle de curcuma en fouettant, puis une goutte d’huile essentielle de vanille.

 

 

Le velouté vert au curcuma

Le curcuma a une action sur plusieurs centaines de récepteurs cellulaires qui aident l’organisme à contenir la prolifération de cellules anormales ; ce qui se révèle fort utile dans le cas de la prévention de cancers.

RECETTE :

  • Faites bouillir 1/2 litre d’eau avec 400 g de brocoli, une patate douce et quatre gousses d’ail pendant 1/4 d’heure.
  • Mixez bien.
  • Ajoutez une cuillère à café de thé vert matcha.
  • Servir avec du basilic haché.

 

 

Vous en savez désormais un peu plus sur cet alicament miracle,

à posséder toujours dans vos placards (^_^).

 

LE CURCUMA.

Sources : "Curcuma, vertus et bienfaits"  // "Connaissance des alicaments"  // "Les Épices c'est malin" 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article