Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'AROMATHÉRAPIE.

Être en accord avec soi-même autant sur le plan physique que psychologique est bien légitime à l’heure où tout va de plus en plus vite, où le corps est soumis à des nuisances permanentes (bruit, pollution, etc…) et où l’esprit doit composer avec des tensions régulières.

Être en accord avec soi-même autant sur le plan physique que psychologique est bien légitime à l’heure où tout va de plus en plus vite, où le corps est soumis à des nuisances permanentes (bruit, pollution, etc…) et où l’esprit doit composer avec des tensions régulières.

 
 
 

Pour rester en bonne santé, savoir reconnaître et accepter ses besoins est néanmoins essentiel : le corps a des besoins primaires, il doit se reposer quand il est fatigué, manger quand il a faim, boire quand il a soif ...

De même, et trop souvent oublié, l’esprit doit s’aérer lorsqu’il arrive à saturation, se détendre après des heures de concentration et faire le vide quand les problèmes se succèdent…

En cela, revenir aux fondamentaux de la santé et à une certaine dose de bon sens apparaît comme la condition sine qua non pour atteindre sérénité et bien-être. Afin que nos organismes puissent retrouver leur équilibre, des méthodes entièrement naturelles sont remises au goût du jour. L’aromathérapie en fait partie.

L’aromathérapie est un remède datant de l’Antiquité : les égyptiens incluaient déjà dans leurs potions curatives des plantes comme la menthe ou encore le laurier. Ce n’est que plus tard, au XIème siècle, qu’apparaîtra l’idée d’extraire les principes actifs des plantes par distillation.

 

La Distillation.

La Distillation.

 

L'aromathérapie est une branche de la phytothérapie (phyto = plantes et thérapie = soigner). Elle consiste à recueillir les principes actifs des plantes par un processus complexe de distillation à la vapeur d'eau pour en récupérer la forme liquide et concentrée que l'on connaît et qu'on appelle « huile essentielle ». Il ne s'agit pas de « corps gras » à proprement parler mais d'une infinité de molécules actives.

Chaque huile essentielle possède une composition chimique particulière appelée « chémotype ». Il est défini en fonction de l’environnement de la plante, du sol, de l’exposition au soleil, de la température, de sa résistance face aux intempéries, etc… 

Une même espèce végétale peut donc produire des huiles essentielles différentes et posséder ainsi plusieurs « chémotypes ». Le monde végétal offre une source quasiment inépuisable de principes actifs capables de soulager les petits maux du quotidien et les pathologies plus graves.

Ils permettent aussi d’insuffler de l’énergie et de nous défendre contre les agressions extérieures. Leurs propriétés sont variées : antispasmodique, antivirale, relaxante, aphrodisiaque, stimulante, antiseptique, digestive, etc…

 

L'AROMATHÉRAPIE.

 

Où les trouver ?

 

Les huiles essentielles se trouvent en magasins bio, en épiceries spécialisées et désormais sur Internet, à condition d’être vigilant sur la qualité. En dernier recours vous pouvez toujours les retrouver en parapharmacie.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le parfum des huiles essentielles n’est pas agréable pour tout le monde : il constitue dans certains cas, un excellent répulsif naturel. C’est le cas de la citronnelle avec les moustiques, par exemple. A contrario, il attire les insectes butineurs de pollen qui ne peuvent résister au parfum dégagé par la fleur.

La plupart du temps, le parfum des huiles essentielles exerce un effet bénéfique sur le mental d’un individu en influençant directement son équilibre psycho-émotionnel. Les huiles essentielles peuvent en cela jouer un rôle important dans la prévention des maladies liées au stress.

En améliorant notre équilibre et notre bien-être général, elles permettent de mieux résister à la fatigue, contribuent à la restauration de l’équilibre du corps et de l’esprit, favorisent l’élimination des tensions nerveuses, ou encore libèrent des blocages organiques dits « fonctionnels ».

Contrairement aux 5 autres sens, les messages envoyés par le sens olfactif n’accèdent pas directement à la conscience. Ces messages parviennent au cerveau via le système limbique (=cerveau reptilien) d’où le fait que certaines odeurs exercent un effet immédiat sur l’humeur avant même qu’on s’en aperçoive.

Ainsi, le parfum de la rose aura ainsi un effet relaxant, la menthe un effet stimulant, tandis qu’un parfum vanillé détendra l’atmosphère et pourra constituer un aphrodisiaque naturel ...

 

L'effet des huiles essentielles sur le cerveau humain. (psycho-aromatherapy)

L'effet des huiles essentielles sur le cerveau humain. (psycho-aromatherapy)

 

Les huiles essentielles homologuées comportent un flacon doseur pour délivrer la quantité exacte de produit >>> 25 gouttes = 1 ml

 

On peut les utiliser :


Par voie orale
Elles sont utilisées en cas de troubles digestifs et/ou infectieux (orl, angines, bronchites…). Attention à l’interaction avec d’autres médicaments, il faut systématiquement demander l’avis de son médecin.

Les huiles doivent être toujours être diluées dans de l’huile et non dans l’eau car elles ne sont pas solubles. Un verre d’eau tiède doit être bu ensuite. Elles ne doivent jamais être consommées pures, elles pourraient provoquer des brûlures au niveau des muqueuses de la bouche. Elles peuvent également être absorbées sous forme de teinture-mère.

 

Par voie cutanée
Les huiles essentielles pénètrent très bien dans la peau et agissent en profondeur dans l’organisme. Cette utilisation est particulièrement recommandée en cas de maladies de peau ou pour une utilisation cosmétique : améliorer l’état des cheveux, des ongles, de la peau…

 

Par diffusion ou par inhalation
Les huiles essentielles peuvent être respirées à l’inhalateur à raison de 2 à 3 gouttes pour l’équivalent d’un bol d’eau. Elles peuvent également être diffusées dans toute la maison avec un diffuseur d’huiles essentielles, notamment pour assainir l’air, le dépolluer, tuer les microbes, ou tout simplement, créer une ambiance olfactive agréable.

 

L'AROMATHÉRAPIE.

 

Attention, les huiles essentielles, par leur forte concentration en actifs, doivent être maniées avec précaution. On fait trop souvent l’amalgame, plantes = aucun danger. Bien au contraire, certaines plantes sont des poisons et peuvent provoquer à forte dose une irritation de la peau, une atteinte du foie ou causer des effets indésirables sur le système nerveux. Il est donc vivement recommandé de s’adresser à un médecin ou à un pharmacien spécialisé dans les huiles essentielles.

 

Les huiles essentielles ne sont pas recommandées : 
- chez les femmes enceintes ou allaitantes
- chez les enfants de moins de 7 ans
- chez les personnes souffrant d’épilepsie
- par voie orale chez les personnes atteintes de troubles gastriques

 

Les huiles essentielles nécessitent un avis médical chez : 
- les enfants de plus de 7 ans
- les personnes âgées

 

Quelques précautions supplémentaires : 
- bien se laver les mains après utilisation
- ne pas diffuser en continu
- ne pas utiliser pure, toujours diluer avec de l’huile

 

L'AROMATHÉRAPIE.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article